Articles

etiquette de miel , création graphique

Packaging d’étiquette

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas travaillé pour moi. Cette année, mon activité d’apiculteur m’a permis de vendre quelques kilos de miel. Voici l’étiquette que je me suis créé. J’ai choisi une typo comme si le mot « Miel » avait été dessiné avec une coulée de miel.

Developpeur Flash

Adobe Flash

Adobe flash me permet aujourd’hui de mettre en place des modules d’apprentissage Elearning. Ceux-ci se présentent sous forme de mini-jeux, de quizz, ou encore de cours. Le truc bien c’est qu’on peut vraiment faire ce que le client désire relativement simplement. C’est un environnement de développement révé pour un graphiste ayant déjà touché la programmation comme moi.

Développeur Flash

En y réfléchissant un peu, et surtout après une demande d’un éditeur de jeux éducatifs, je viens de réaliser que j’étais en mesure de vendre une prestation de développement Flash en AS2 ou AS3. J’y ai mis le temps me direz-vous, mais ce n’est pas toujours évident de prendre le temps de faire le point sur ses compétences informatiques.

Je vais donc terminer ce billet, logiquement en vous proposant mes services comme développeur Flash, sachant que j’ai tout mon passé de graphiste avec moi et que je suis capable de vous proposer un pack complet. Avis aux interressés !

Être graphiste…

Devenir graphiste

Pour devenir graphiste c’est assez facile. Il suffit de suivre une des nombreuses formation dédiées à ce métier : publique et gratuites, privées et payantes (assez cher en général), formation professionnelle, … mais je pense que ce n’est pas la formation qui fait le graphiste. Bien sur il vaut mieux démarrer avec un bon bagage et un BTS semble être une bonne base mais le graphiste s’enrichit chaque jour de nouvelles expériences et de nouvelles techniques. Car c’est un métier très technique et l’image du graphiste artiste n’est pas très réaliste. Bien sur, il faut avoir une bonne sensibilité artistique mais il ne faut pas oublier que 99% du métier se passe le nez sur un écran.

Être graphiste

Une fois votre formation terminée, il faut travailler et là plusieurs voies s’offrent à vous : Salarié ou indépendant. Personnellement c’est cette dernière voie qui m’a toujours interressé : liberté quand tu nous tiens. Oui, mais attention cela se paie cher. La concurrence est féroce et il faut du temps pour « faire son trou ». Il n’est pas facile de mener de front prospection et travail sur les projets des clients. Alors bien sur si vous avez produit de bons boulots le bouche à oreilles marchera. Mais c’est long. Le point faible du graphiste solo reste souvent son manque de motivation commerciale.

L’avenir

Là je ne saurai vous dire mais si vous avez des avis là-dessus je suis preneur. Le métier de graphiste est un métier jeune qui se construit jour après jour et ou tout est à inventer. Et vous qu’en pensez-vous ?

Keljob.com - dépôt de cv